L’utilisation des textes sans mentionner leur provenance est interdite
   www.de-vrouwe.info 

quant à la reproduction d’image, elle requiert une autorisation écrite.

Ici, vous accédez à la page du site officiel de la fondation Vrouwe van alle Volkeren.


Imprimer Email

TÉMOIGNAGE

Zeugnis zum GebetAu cours de la 3ème Journée Internationale de Prière qui eut lieu à la Pentecôte 1999, S. E. Mgr. Sooza Pakiam, archevêque du diocèse de Trivandrum (Inde), fit une intervention remarquable dont nous restituons ici quelques extraits :

« La vénération de Marie, en tant que Dame et Mère de tous les Peuples, s'est répandue en divers régions de mon diocèse. Je m'étonne d'avoir été moi-même pris par le mouvement. Ce qui m'attirait le plus dans cette dévotion était la Prière que Notre-Dame elle-même nous donnait. C'est une prière pleine de signification, courte et profonde, une prière qui dans son ensemble constitue un appel pressant pour implorer la venue de l'Esprit Saint.

Cela fait 10 ans cette année que j'ai été consacré évêque. Et dans ce laps de temps, j’ai promu de nombreuses activités sur le diocèse, ainsi qu'une série de programmes de réformes. Il résulte de toutes ces initiatives que nous disposons actuellement, à l’échelle du diocèse, d'une infrastructure excellente que tous savent apprécier. Mais je me rends compte finalement que la plus grande indigence de nos jours n'est pas dans le manque de structures ou la pénurie de locaux, ni dans la déficience de méthodes ou de techniques, et moins encore celui de machines ou de circulaires. Tous ces moyens, sans l'Esprit Saint, ne sont en définitive qu’un corps sans âme. Voilà pourquoi la Dame de tous les Peuples nous a demandé d’invoquer l’Esprit Saint par cette prière, l’appelant à venir sur tous les peuples pour établir Sa demeure dans leurs cœurs et pour qu’ils soient préservés de la corruption, des calamités et de la guerre.

C’est cette prise de conscience qui m’a poussé à rédiger une lettre pastorale à l’adresse de tous les prêtres du diocèse, les invitant à apprendre par cœur cette belle prière et à la faire connaître de tous leurs paroissiens. Moi-même, je la récite plusieurs fois par jour, car ce qui nous fait le plus cruellement défaut aujourd’hui, ce ne sont pas prioritairement de nouvelles lois, de nouvelles orientations théologiques ou de nouvelles liturgies, mais plus que tout, nous avons besoin d'une nouvelle effusion de l'Esprit Saint, pour que l'Esprit de Dieu nous ôte notre cœur de pierre et nous donne un nouveau cœur, un cœur de chair. (Ez 36, 26-27). »

 
 
  • Deutsch (DE-CH-AT)
  • Italian - Italy
  • Nederlands - nl-NL
  • Español(Spanish Formal International)
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)