L’utilisation des textes sans mentionner leur provenance est interdite
   www.de-vrouwe.info 

quant à la reproduction d’image, elle requiert une autorisation écrite.

Ici, vous accédez à la page du site officiel de la fondation Vrouwe van alle Volkeren.


Imprimer Email
archives de l'action mondiale



Témoignage de trois Sœurs de la Famille de Marie
en mission au Sanctuaire de La Dame de tous les Peuples - 2004

Goede morgen beste pelgrims,
Guten Morgen liebe Pilger, good morning,
buon giorno, bon jour, buenos dias,
Dobry dien. Straastwujtje

Depuis huit ans, nous avons pour notre plus grande joie, la chance d’être à l’accueil dans la chapelle de la Dame de tous les Peuples. Nous désirons dans notre exposé, vous faire part de quelques moments de cette expérience.

Une journée au Sanctuaire

La Dame de tous les Peuples ne cesse de nous montrer de façon tout à fait manifeste qu’elle est vraiment la Mère de tous les peuples. Une journée tout à fait spéciale fut par exemple récemment, le 27 avril. En plus des habitués de la chapelle qui viennent d’Amsterdam et des environs, il y eut ce jour-là un pèlerin après l’autre, tous provenant de parties différentes du monde.
Une jeune fille d’Irlande en recherche pour sa vocation, un abbé cistercien de Suisse qui désire répandre la prière de la Dame de tous les Peuples, une dame de HongKong qui s’est chargée de documentation en chinois et une avocate du Cameroun africain. Egalement Fernandez, un pilote brésilien, montra un vif intérêt. Il prit entre autres une image grandeur nature de la Dame de tous les Peuples pour une communauté au Brésil qui s’est mise sous le patronage de la Dame de tous les Peuples. Enfin est venue encore une femme médecin de Turquie qui travaille à Amsterdam et nous a dit ce jour-là son désir d’être baptisée. Et pour finir, deux jeunes prêtres américains ont célébré la sainte Messe dans la chapelle. Ils ont montré un tel intérêt pour la Dame de tous les Peuples qu’ils pensent à la possibilité d’organiser une Journée de Prière en Floride. Nos journées peuvent être de ce genre, en effet. Il y a bien sûr des jours plus paisibles mais nous sommes toujours étonnés de voir qui la Vierge Marie nous envoie.
Pour nous, c’est un grand enrichissement de pouvoir rencontrer des gens de différentes cultures. Même si nous parlons ici toutes ensemble, huit langues, ce n’est bien souvent plus suffisant. En coréen ou en hongrois, on ne peut souvent se faire comprendre que par une sourire. Permettez-nous de vous en donner quelques exemples.

Je vous donnerai la consolation

Dans ses messages, la Dame de tous les Peuples a promis de donner à tous la consolation. Un monsieur qui vient fidèlement prier le Rosaire tous les jours à la chapelle, a pu en faire tout particulièrement l’expérience. Il y a quatre ans, sa femme est décédée. Dans son deuil, il ne trouvait nulle part de paix. Il était à ce moment-là loin de l’Eglise. Il ne pratiquait plus la foi depuis plus de 40 ans.
Dans sa détresse intérieure, il vint à la chapelle de la Dame de tous les Peuples, y trouva la paix et se réconcilia avec Dieu.

J’ai la grâce d’être Mère pour vous

Dans les derniers mois, on trouve presque toujours devant l’image à la chapelle, un vase avec une seule rose. Une dame protestante d’une quarantaine d’années qui depuis son enfance, n’avait jamais connu d’amour maternel, apporte en effet régulièrement à la Sainte Vierge une rose fraîche car c’est devant son image qu’elle a compris que Marie est tout personnellement sa mère dont elle se sait aimée et comprise.

La prière de la Dame de tous les Peuples guérit les blessures intérieures

Il y a un an, Octave, un jeune réfugié du Rwanda, a découvert la prière de la Dame de tous les Peuples. Il nous a raconté : «Je portais en moi de si profondes blessures dûes à la guerre au Rwanda, qu’il n’était pas question de penser à pardonner. J’avais déjà vu un jour à la maison, l’image de la Dame de tous les Peuples. Mais ce n’est qu’ici, aux Pays-Bas, que j’ai eu connaissance des messages. En priant la prière de la Dame de tous les Peuples, je sentais que mes plaies intérieures guérissaient, que la paix entrait en mon cœur et que je devenais capable de pardonner.»
Le Père Joseph Mary Kasasa, nous écrit lui aussi du Rwanda : « Nous avons tant d’orphelins et de veuves, de malades du sida et de sans abri, tant de malades et de pauvres. Ils attendent tous la consolation de la Dame de tous les Peuples. »

Le secours apporté par la Dame de tous les Peuples

Le couple hollandais, Bert et Maria ont fait une belle expérience de la façon dont la Dame apporte son secours. Ils se sont mariés il y a onze ans.
Ils avaient tous deux pendant toutes ces années, un grand désir d’avoir des enfants. Cette joie semblait leur être refusée, étant donné que la maman perdait toujours prématurément l’enfant qu’elle attendait. Et pourtant justement dans ces moments douloureux, Bert et Maria ne perdaient pas leur confiance en la Dame de tous les Peuples. Et vraiment, leur prière pleine de confiance fut exaucée !
A l’âge de 43 ans, Maria mit au monde un enfant en bonne santé. A notre grande joie, le baptême eut lieu le 18 janvier de cette année, dans la chapelle.
Sínticha Conchita Maria Dolores est une belle enfant aimable et joyeuse et nous avons tous plaisir à la prendre dans nos bras.

La diffusion de la prière

Il ne nous est malheureusement pas possible, ou plutôt, heureusement qu’il ne nous est pas possible pour des questions de temps de vous parler de tous ceux qui s’engagent pour la diffusion de la prière. Je pense par exemple à Lydia, une Hollandaise diplômée en médecine non traditionnelle. Depuis des années déjà, elle s’investit dans la diffusion de la prière, mais tout particulièrement encore dans les derniers mois. Elle va parfois à l’hôpital, se présente au chef de service, dit qu’elle vient de la part de l’Eglise catholique romaine et désire donner aux malades qui le veulent bien, une prière pour la paix. Quand elle en reçoit la permission, elle va d’une chambre à l’autre, échange quelques bonnes paroles avec les malades et demande si elle peut leur offrir une image avec la prière. Dimanche dernier, elle a pu ainsi distribuer 150 images, ce qui donna à beaucoup d’entre eux une grande joie.

« Ce qui est difficile », d’après Lydia, « c’est la mission en ville ! » Mais même en pleine zone piétonne, elle entre en conversation avec beaucoup de monde et grâce à son entre gens, elle arrive à donner l’image avec la prière à un bon nombre. Il y en a bien sûr beaucoup qui ne veulent rien savoir. D’autres par contre, en sont très reconnaissants et il s’engage de beaux dialogues. Pensez seulement que dans les derniers mois, elle a pu donner l’image avec la prière personnellement à des milliers de gens. Elle nous dit : « Je suis tellement reconnaissante de pouvoir faire quelque chose pour la Sainte Vierge car je comprends de plus en plus profondément ce que Marie a fait pour nous par sa souffrance corédemptrice ! »

La chapelle est petite mais la Dame de tous le Peuples part dans le monde

Il y a de nombreux pèlerins venus pour la première fois à la chapelle de la Dame de tous les Peuples, qui s’étonnent de voir la chapelle aussi petite.
C’est vrai ! Mais la Dame de tous les Peuples part elle-même de là dans le monde entier, car elle dit dans ses messages que l’on doit porter l’image d’une ville à l’autre et d’un pays à l’autre et que plus tard, il ne doit plus y avoir de peuple qui ne connaisse pas la Dame de tous les Peuples. Une partie essentielle de notre tâche est donc absorbée par le courrier international, ce qui n’est pas peu. La demande et les commandes viennent de tous les continents. Nous recevons des lettres en provenance des pays les plus divers :
La France, l’Espagne et l’Italie, la Roumanie, la République tchèque et la Lituanie,
le Kenya, le Ghana, le Togo, la Colombie, le Guatemala et Mexico
l’Australie, le Vietnam, la Corée, l’Inde, le Japon et les Philippines

Nouvelle Zélande

Un fait intéressant de Nouvelle Zélande : Les amis de la Dame de tous les Peuples vont s’unir à nous aujourd’hui, pour la deuxième fois, dans la prière, à Wellington en Nouvelle Zélande. Tineke Timmermans et Gwen Mc Bride nous ont envoyé comme ils l’ont déjà fait l’année dernière, une description détaillée du pèlerinage de la Dame de tous le Peuples qui a sillonné de long en large la Nouvelle Zélande.
J’ai trouvé l’idée de Tineke et de Gwen, la façon dont ils ont entrepris cette mission, très originale et digne d’être suivie. Ils ont à eux deux, fait un petit paquet contenant la documentation avec la vidéo en anglais du ‘couronnement de l’époque mariale’, un poster de l’Image, des images avec la prière. Lors d’un congrès marial d’ordre général, ils ont remis ce paquet à ceux qui s’en disaient intéressés afin qu’ils répandent la dévotion à la Dame de tous le Peuples dans différentes régions. Il y eut de plus en plus de gens qui se sentirent appelés à collaborer à la diffusion.

Des églises en l’honneur de la Dame de tous les Peuples

On trouve l’image de la Dame de tous les Peuples déjà en de nombreuses églises du monde entier. Fanny Diaz de Colombie, nous écrivit récemment que dans la seule ville de Medellin où elle habite, il y a déjà sept églises où l’on vénère l’Image.

Pour notre joie, on construit aussi de plus en plus d’églises en l’honneur de la Dame de tous les Peuples. Sur cette photo, nous voyons une église telle qu’on la bâtit au Nigeria. Mgr Oga Orgha, évêque du diocèse de d’Otupko, est venu malgré une grave maladie, à la troisième Journée Internationale de Prière à Amsterdam. Il retourna au Kenya, profondément convaincu de l’importance de ces messages et dans une lettre pastorale, il invita à la diffusion de l’image et de la prière. Son vicaire général qui devait lui succéder, Mgr Apochi, reprit l’intention à son compte. Et pour la première fois, nous avons le plaisir de l’avoir aujourd’hui ici parmi nous.

Sur cette photo, nous sommes en Indonésie, où Mgr Ankur pose la première pierre d’une église en l’honneur de la Dame de tous les Peuples. Lui aussi, comme Mgr Oga Orgah d’Afrique, avait participé à la troisième Journée Internationale de Prière à Amsterdam.
Cette église dans son diocèse de Bogor, est encore, comme vous le voyez là, en construction. Voilà comment elle devra être un jour.

Vietnam

Nous pourrions vous parler longuement du Vietnam, de l’amour des Vietnamiens et de leur engagement au prix de grands sacrifices en faveur de la Dame de tous les Peuples. La situation politique actuelle qui règne là-bas ne nous permet pas d’en dire plus. Comme vous le savez, on ne favorise pas les activités religieuses dans ce pays communiste. Nous en admirons d’autant plus ces fidèles qui prennent tant de risques pour leur mère du ciel.

Deux prêtres des USA

Parmi les nombreux et beaux rapports qui nous viennent des Etats-Unis, nous avons choisi de vous parler de deux prêtres :
Le Père Raymond Jackson du Texas a fait de la Dame de tous les Peuples une partie essentielle de son programme de renouveau pastoral dans sa paroisse. L’image “pèlerine” accompagnée de la vidéo documentaire passe toutes les semaines d’une famille à l’autre. «Il n’est encore jamais arrivé», déclare le P Jackson, « que notre Mère n’ait pas été accueillie. » Tous les samedis, l’image retourne avec un bouquet de fleurs dans la paroisse où l’attend déjà la famille suivante. Le P. Jackson porte de cette manière-là, la Dame de tous les Peuples dans les églises de mission, tout le long de la frontière de Mexico et a un grand succès parmi la population de langue espagnole.

P. John Hedges de Michigan est venu il y a quelques années dans la chapelle de la Dame de tous le Peuples. Il voyait l’image pour la première fois et on peut dire que ce fut un coup de foudre. Depuis lors, il cherche de toutes les manières à s’engager dans l’action mondiale. A chaque sainte Messe, après la communion, il prie avec les fidèles, la prière de la Dame de tous les Peuples en signe d’action de grâces.

L’image avec la prière en Albanie

Elly Kool, une Hollandaise passait ses vacances dans les Alpes autrichiennes. Elle y trouva dans une petite chapelle, une image avec la prière de la Dame de tous les Peuples. Quand elle regarda l’adresse et vit que cette image provenait d’Amsterdam, la ville où elle habite, sa curiosité fut piquée au vif. De retour à la maison, elle vint en visite à la chapelle. Comme Mme Kool organise des transports humanitaires en Albanie, elle porta des milliers d’images avec la prière et d’images de la Dame de tous les Peuples en Albanie. On les reçut là-bas avec reconnaissance et les distribua car le curé du lieu, le Père Piet Wanrooy qui est l’aumônier hollandais des Missionaries of Charity, connaissait déjà la Dame de tous les Peuples.

Les Journées de Prière de la Dame de tous les Peuples

En même temps que la précédente Journée Internationale de Prière, eut lieu au Congo aussi une Journée de Prière. En 1993, on avait en effet consacré une petite église avec une image de la Dame de tous les Peuples à Bokonzi, dans le diocèse de Budjala.
Le 8 juin de l’année dernière, il s’y rassembla donc plus de 2000 fidèles. A la fin de la sainte Messe, de la procession et de l’adoration eucharistique, il y eut un festin typiquement africain avec deux porcs, de poissons, un petit crocodile et d’autres spécialités.

Le 13 mai dernier, le prêtre basilien, grec orthodoxe, le P. Josafat, a organisé dans la ville ukrainienne de Lvov, une Journée de Prière. L’année dernière, il était présent à la Journée de Prière avec son évêque, Mgr Bilyk et nous avons la joie aujourd’hui de les saluer à nouveau tous les deux ici. On attendait en Ukraine un millier de participants. Il y en eut finalement, 3000 !

Un e-mail nous est parvenu de Thaïlande, nous communiquant qu’à Bangkok, il y aura le 5 juin, une Journée de Prière. Les organisateurs nous demandent à tous, la prière.

Chers amis, pour finir, encore une demande :
Si la Mère de tous les Peuples vous a secourus, témoigné sa grâce, a récompensé votre confiance et exaucé votre prière, nous serions heureux que vous nous envoyiez par écrit le récit de ces petits ou de ces grands miracles au Sanctuaire à Amsterdam, car une joie partagée est double. Nous vous en remercions d’avance !

 
 
  • Deutsch (DE-CH-AT)
  • Italian - Italy
  • Nederlands - nl-NL
  • Español(Spanish Formal International)
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)