L’utilisation des textes sans mentionner leur provenance est interdite
   www.de-vrouwe.info 

quant à la reproduction d’image, elle requiert une autorisation écrite.

Ici, vous accédez à la page du site officiel de la fondation Vrouwe van alle Volkeren.


Imprimer Email

le titre - la dame, la Mère de tous les PEUPLES

« SOUS CE TITRE, ELLE SAUVERA LE MONDE. » (20 mars 1953)

Dans les apparitions d’Amsterdam, la Vierge Marie désire être invoquée sous le titre de « DAME DE TOUS LES PEUPLES ». En 1996 parut une communication écrite (external_link_new_window Reconnaissance du titre) dans laquelle Mgr H. Bomers, évêque de Haarlem-Amsterdam, d’un commun accord avec son évêque auxiliaire et successeur, Mgr J. M. Punt, – après en avoir délibéré avec la Congrégation pour la Doctrine de la Foi – autorisait sous ce titre la dévotion publique à la Vierge Marie.

Le seul fait que la Vierge Marie emploie plus de cent cinquante fois son nouveau titre dans les messages, nous donne à réfléchir et nous fait entrevoir l’importance suréminente que ce titre doit avoir. Ce n’est certes pas le lieu ici de citer tous ces passages ; il y en a cependant quelques uns qui nous permettent de comprendre pourquoi la Vierge Marie a attendu jusqu’en 1950 avant de révéler son nouveau titre et le sens qu’il revêt.
Dès son premier message, la Vierge Marie annonce : « Ils m’appelleront “La Dame”, “Mère”. » (23 mars 1945) Le titre cependant n’était pas encore complet. C’est seulement à partir du moment où Pie XII proclame solennellement le dogme de l’Assomption de la Sainte Vierge, le 1er novembre 1950, que Marie décline son nouveau titre dans les messages qui suivent : « Mon enfant, je me tiens sur ce globe parce que je veux qu’on m’appelle la Dame de tous les Peuples. » (16 novembre 1950)

La Sainte Vierge elle-même explique pourquoi ‚elle n’a pas mentionné une seule fois ce nouveau nom au cours des cinq mois qui ont suivi sa venue. « Comment se fait-il que “la Dame de tous les Peuples” ne fasse son entrée dans le monde que maintenant ? Parce que le Seigneur a attendu ce temps. Il fallait que les autres dogmes précèdent celui-ci, de même que la vie devait précéder la Dame de tous les Peuples. Tous les dogmes qui ont précédé, comprennent la vie et le départ de ce monde de la Dame. Cette simple explication suffira aux théologiens. » (5 octobre 1952)
Quelques lignes auparavant, la Vierge Marie fonde son nouveau titre en s’appuyant sur les paroles de son Fils : « Au moment du départ du Seigneur Jésus-Christ, Il a donné ... N’a-t-il pas prononcé ces mots : “Femme, voici ton fils ; fils, voici ta Mère” ? Un seul geste, et Miryam ou Marie a reçu ce nouveau titre. » (5 octobre 1952)

Une lecture attentive des messages nous montre que dans ce nouveau titre se résume pour ainsi dire la vocation de Marie sous son triple aspect de Corédemptrice, de Médiatrice et d’Avocate.
On le voit à l’usage qu’en fait la Vierge Marie qui se nomme sous son nouveau titre de DAME DE TOUS LES PEUPLES en le mettant souvent en rapport avec la Corédemptrice, la Médiatrice et l’Avocate. « La Dame de tous les Peuples se tient debout devant la croix au milieu du monde. Elle vient sous ce nom en tant que Corédemptrice, Médiatrice et Avocate, en ce temps » (31 décembre 1951). « Mes pieds sont fermement posés sur le globe parce que, en cette période, le Père et le Fils veut m’envoyer en ce monde comme Corédemptrice, Médiatrice et Avocate » (31 mai 1951).
Dans le même message, on lit un peu plus loin : « Le Père et le Fils veulent en ce temps envoyer Marie, la Dame de tous les Peuples, comme Corédemptrice, Médiatrice et Avocate. »


P. Paul Maria Sigl,
Die Frau aller Völker 'Miterlöserin Mittlerin Fürsprecherin'
Amsterdam - Rome, 25 mars 1998

 
 
  • Deutsch (DE-CH-AT)
  • Italian - Italy
  • Nederlands - nl-NL
  • Español(Spanish Formal International)
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)