L’utilisation des textes sans mentionner leur provenance est interdite
   www.de-vrouwe.info 

quant à la reproduction d’image, elle requiert une autorisation écrite.

Ici, vous accédez à la page du site officiel de la fondation Vrouwe van alle Volkeren.


Imprimer
3ème Journée Internationale de Prière, Amsterdam 1999

Conférence de
P. Paul Maria Sigl
père spirituel de la communauté 'Famille de Marie'


Rue du Bac
 
une médaille, une prière, un dogme

Il est vrai que tous les dogmes reposent sur les bases de l’Écriture Sainte, de la Tradition, de l’enseignement de l’Église et des Papes. Il n’en est pas moins vrai qu’on a déjà vu dans l’histoire comment la piété populaire a eu une part décisive dans la préparation et l’aboutissement d’un dogme à partir d’une apparition mariale et de la diffusion d’une image et d’une prière.

En 1830, la Sainte Vierge apparaît à une jeune novice, Catherine Labouré et lui exprime le souhait qu’une médaille de l’Immaculée soit frappée, diffusée dans le monde entier et que l’on prie une prière nouvelle : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. »
À la mort de la voyante, ils étaient déjà des millions à porter la médaille de l’Immaculée et à prier cette prière nouvelle. Vint-quatre ans après la venue de la Vierge Marie à Paris, le pape Pie IX proclamait le dogme de l’Immaculée Conception.
Quel rapprochement frappant avec Amsterdam où la Vierge Marie non seulement propose une image et une prière nouvelle afin qu’elles soient diffusées dans le monde entier mais aussi demande pour la première fois et directement un dogme.

Amsterdam
– une image, une prière, une action, un dogme

N’en doutons pas, ce qu’au tout début de l’ère mariale, Dieu a fait par la diffusion de la Médaille Miraculeuse en préparation à un dogme, Il peut très bien le faire de la même manière et de façon plus éclatante encore, maintenant, à un point culminant de l’ère mariale, grâce à l’Action, à la prière et à l’image d’Amsterdam en préparation au dernier et plus grand dogme marial !

La victoire salvatrice
obtenue par Marie et la sainte Eucharistie

C’est un constat qu’aucun de nous ne met en doute : Aujourd’hui l’acharnement satanique et apocalyptique contre Dieu et son peuple répandu dans les nations a atteint un paroxysme imprévisible. Nous sommes tous impliqués dans cette bataille, que nous le voulions ou non. Aussi, il est plus actuel que jamais de rappeler autant le songe de Don Bosco concernant l’Église que les paroles de la Vierge Marie à Amsterdam et à Akita. Il s’agit de faire comprendre au monde que Dieu seul peut encore nous sauver de ce tragique naufrage spirituel. Il veut nous sauver par Marie qui nous conduit à la sainte Eucharistie et aux sacrements.

Don Bosco – Il ne reste que
Marie et la sainte Eucharistie

Il y a plus d’un siècle que dans une vision Don Bosco a vu les attaques massives que l’Église aurait à subir. Il décrit le Saint Père qui tente de toutes ses forces de gouverner le Navire de l’Église en prise à de durs assauts en l’attachant aux deux colonnes que sont l’Eucharistie et la Vierge Marie pour la mettre hors de danger. Dans ce dur combat il est touché mais se relève. On ne peut que penser au tragique attentat perpétré contre le pape le 13 mai 1981.
Don Bosco s’exprime ainsi après avoir vu l’Église en prise aux menaces : « L’Église se trouve à la ville de temps extrêmement durs. Ce qu’il y a eu jusque là n’est presque rien en comparaison avec ce qui doit venir. Il ne reste que deux moyens de salut dans la tourmente de cette époque-là : la dévotion à la Très Sainte Vierge et la foi, le respect, l’adoration du Saint Sacrement et la communion fréquente. »
Marie et l’Eucharistie, c’est cela aussi Amsterdam, c’est Akita !

Akita : Deux armes,
le Rosaire et la sainte Eucharistie

Le message d’Akita a été reconnu par l’Église. Il est inséparablement lié à celui de la Dame de tous les Peuples à Amsterdam. Mgr Ito d’Akita a très bien saisi le lien spirituel qui rattache les deux lieux d’apparition. Aussi, le 24 juin 1984, il s’est rendu personnellement à Amsterdam et a célébré la sainte Messe en présence de la voyante, Mère Ida Peerdeman, dans la chapelle de la Dame de tous les Peuples. Il y exprima sa conviction que par la reconnaissance officielle des évènements d’Akita, Dieu a voulu entériner les apparitions d’Amsterdam.
Akita est le sanctuaire marial le plus important du Japon. Il s’y trouve une copie exacte de l’image d’Amsterdam qui cent une fois a versé des larmes. Dans son message la Sainte Vierge dit la même chose que Don Bosco à propos de notre époque et du dur combat spirituel qui la marque.
« Les seules armes qui nous resteront sont le Rosaire et le Signe que le Fils a laissé (la sainte Eucharistie). »
Voilà ce qui fait le lien avec Amsterdam.

Amsterdam
– « La Dame ne cesse de nous conduire à l’Eucharistie ! » (Ida Peerdeman)

C’est dans cette ville, ville du miracle eucharistique qu’est venue la Dame et Mère de tous les Peuples. Dès la première apparition, elle évoque la prière du Rosaire : « C’est à elle (la prière du Rosaire) qu’on le doit mais il faut persévérer. » (25 mars 1945)
Le 7 octobre 1943, en la fête du Rosaire, la Dame de tous les Peuples de nouveau insiste, le chapelet dans la main : « Continuez à prier, que le monde entier continue à prier ! »
C’est la Dame aussi qui de façon ciblée justement à Amsterdam nous conduit aux sacrements et au miracle quotidien. « Le monde est en état de corruption. Peuples, n’oubliez pas le miracle quotidien que le Seigneur Jésus-Christ vous a offert ! Il vous l’a donné pour que vous le viviez tous les jours. Vous rendez-vous bien compte de ce que vous manquez ? » (31 mai 1955)
Écoutons donc cette Mère qui nous conduit à Lui en nous montrant ainsi la voie la plus sûre et la plus courte !

 
 
  • Deutsch (DE-CH-AT)
  • Italian - Italy
  • Nederlands - nl-NL
  • Español(Spanish Formal International)
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)